1- Ce qui est bon Macloco doit être bon pour Maclaca.

Supposons que Bédié, Guikahue et le Pdci ont raison pour « Adjoumani , et comparses » , puisque leur jurisprudence est valable, est-on prêt à en tirer les mêmes conséquences de droit pour tous, et saisir les juridictions compétentes

( conseil constitutionnel, Cei ) , ainsi qu’à mener une campagne citoyenne pour le respect de nos textes et lois par tous , nul n’étant au dessus des lois. Ainsi Mabri et Tchagba , et « comparses » se seraient auto exclus de l’Udpdci, pour avoir adhéré à un nouveau parti, au « motif qu’on ne peut pas être membre de deux partis politiques à la fois »; tout comme lui, le Président du Pit et les militant du parti se seraient auto exclus du Pit. Kandia, Henriette Diabaté , Bacongo et tous les autres membres du parti unifié, se seraient auto exclus du Rdr. Ils auraient tous violé la loi sur les partis politiques. Deux poids deux c’est intolérable et inacceptable dans un État de droit . Rien ne doit obliger le Pdci Rda à accepter cela et à se rendre complices de violation, au motif que les autres partis politiques sont souverains et libres. Il s’agit de là crédibilité de la vie politique, et du respect des lois de la République, lois invoquées par Bédié- Guikahué et consorts.

Problème : personne ne nous donne les articles et dispositions précises de cette loi, sur cet aspect des choses.

2- « En ce qui concerne les militants  membres fondateurs du RHDP, Parti Unifié, ils savent que nul ne peut appartenir à deux partis politiques à la fois, selon les dispositions de la loi  N° 93-668 du 9 août 1993 relative aux Partis et Groupements Politiques », dixit Guikahue. Si Guikahué nous dit que c’est un principe de vie, et un principe moral , une évidence , on est d’accord , et on arrête le débat sur cet aspect ( encore que morale et politique ne font pas bon ménage , encore qu’il n’y a aucune éthique dans la nouvelle posture anti-Rhdp du Pdci ); mais lorsqu’il évoque la loi, l’on ne peut ne pas réclamer l’article sur lequel il se base , alors que nous avons la loi devant nous. S’agit-il des décrets d’application, au delà de la Loi ? « Ils savent …. ».
3- On oublie aussi de noter que hier, le Cnrd était bien un parti politique ( oui une fédération de partis politiques) , qui avait des statuts et règlements intérieurs , mais que Simone Gbagbo et bien d’autres du Fpi, et d’autres partis en étaient membres, sans qu’il ait été dit qu’ils ont violé la loi de 93 sur les partis politiques, et qu’ils s’étaient auto exclus du Fpi.
4- On oublie aussi de noter que le Rhdp en qualité de groupement politique a une existence légale, est une entité politique, un parti politique qui a investi des candidats. Aux yeux de la loi et de la Cei, des députés ont été élus sous la bannière du parti politique ou groupement politique Rhdp. Que le Rhdp devienne parti unifié maintenant , n’empêche pas le fait qu’il était déjà un parti ( un Groupement ) politique non unifié certes , mais bel et bien un parti  politique et qu’il y’avait déjà
une adhésion à deux partis politiques à la fois, de la part de Bédié et de tous les autres.
5- Le problème est simple : Bédié-Guikahue et le Pdci font une lecture abusive d’une disposition qu’ils ne citent pas dans la loi. De mon point de vue, ils ont violé les textes et les procédures du Pdci. Ils pouvaient trouver d’autres arguments qui existent pour exclure : indiscipline, violation des consignes du parti , puis enclencher les procédures de sanctions dans les règles de l’art, et selon les statuts et règlements intérieurs pertinents du parti. Ils ne l’ont pas fait. Sur ce coup, ils ont
« zaillé ». Tellement pressés , ils ont oublié de faire les choses avec finesse,  et ils se sont laissé perdre par les émotions. Il est impossible d’exclure quelqu’un du vieux parti juste par une simple déclaration. ( confère les articles 124 et 134, au titre des procédures disciplinaire des statuts du PDCI). Leur stratégie est simple : gagner la bataille de l’opinion, mais en réalité les militants ne sont même pas exclus, car ils se disent qu’ils reviendront un jour…
6- Voici l’article 134
« L’exclusion  temporaire  du  Bureau  Politique  et  du  Grand  Conseil  relève  de la  compétence  du Conseil  de  Discipline  sur  saisine  du  Secrétaire  Général du  Parti.   L’exclusion  définitive  du  Bureau  Politique  et  du  Grand  Conseil  proposée par  le  Conseil  de  Discipline  relève  de  la  compétence  du  Congrès  sur saisine  du  Président  du  Parti ».   Ici c’est même plus grave : ce n’est pas seulement du bureau politique qu’ils sont exclus. Ils ont été exclus totalement du parti même !
Même Affi ne l’a pas  osé pour les Sangaré, et si ceux-ci l’ont osé, tout le monde c’est que ça se réglera le jour qu’Affi leur laissera le parti : ils vont le réintégrer. Et d’ailleurs personne ne prend au sérieux , l’exclusion d’Affi par eux !
7- Une fédération de partis politiques est un parti politique , un groupement de partis politiques, est un parti politique, au même titre qu’un parti dit unifié, à en croire les termes de la loi .
S’il est possible d’appartenir à un groupement politique ( parti politique différent de son parti de base ), il reste possible de militer dans un parti politique unifié, d’autant plus que les textes du Rhdp prévoient une période transitoire, au cours de laquelle tous les partis existent. Si un parti politique offre la possibilité dans ses statuts , d’appartenir à un parti d’origine , membre du péri unifié, pourquoi et comment s’en plaindre,  et prétendre que le militant a violé la loi.
8- Le Président Bédié, via Guikahué a dit : « Militantes et militants  de respecter scrupuleusementles résolutions du Bureau Politique du 17 juin 2018 et de rester à l’écoute  du Président du Parti. Je voudrais maintenant délivrer aux militants  le message personnel du Président du Parti. «Certains militants transfuges au Parti Unifié RHDP disent qu’ils veulent réaliser le projet du Président BEDIE annoncé dans l’Appel de Daoukro. En réalité, cela n’est pas vrai, car le Parti Unifié que j’ai souhaité n’est pas celui qu’ils ont embrassé.
Le Parti Unifié de l’Appel de Daoukro, n’est pas celui de l’Assemblée Générale Constitutive créant un nouveau Parti dénommé Parti Unifié RHDP avec dissolution à terme des Partis membres. Le Parti Unifié que nous voulons c’est le Groupement Politique RHDP que nous connaissons tous et par lequel nous avons organisé des élections et remporté des victoires. Que les militants ne se laissent donc pas abuser par les propos de Adjoumani, Amédée et consorts ».
9- Le problème de Bédié, c’est donc la dissolution à terme du Pdci. C’est normal qu’il refuse cela , mais ce n’est pas juste de nous avoir servi la fausse idée que la loi sur les partis politiques interdit d’appartenir à deux partis à la fois. Ce n’est pas non plus juste d’amplifier cette lecture imaginaire de la loi. Je suis de ceux qui plaident pour une loi contre la transhumance politique. Tu es élu Rdr, si tu quittes tu perds ton mandat. Tu es élu Fpi, si tu quittes tu perds ton mandat- Tu es élu Pdci , tu quittes, tu pers tes mandats . Seuls les indépendantistes , ou candidats indépendants devraient y échapper. D’ailleurs s’agissant des indépendants, pour présenter une candidature indépendante, ou sous une autre bannière, il faut avoir quitté le parti 3 à 6 mois avant. Voici des propositions à soutenir en vue d’une moralisation de la vie dans les partis politiques. Et non des inventions à la Guikahue et Bédié. Ils devraient proposer de faire claire , l’interdiction d’appartenir d’une manière ou une une autre à deux ou plusieurs partis politiques. C’est un principe de logique, de bon sens cette ) mais c’est encore discutable), mais ce n’est pas encore clairement et indiscutablement inscrit dans la loi.
D’ici là, on ne peut valablement considérer l’adhésion au parti unifié comme un cas de transhumance politique ; ni de double appartenance à des partis politiques , eu égard à l’histoire ( et à l’historique ) du Rhdp, et en l’absence des arguments pertinents de Guikahue sur la question, et enfin compte tenu de ce que dit la loi citée par le secrétaire exécutif, à cet effet  « Le Groupement politique est :
soit une association de Partis qui partagent les mêmes idéaux et adoptent les mêmes méthodes pour la mise en œuvre de leur programme ;
soit une association de personnes physiques ayant pour objet de concourir à la réalisation du programme d’un Parti politique. ».
Il est bien clair qu’un groupement de partis politiques, est un parti politique distinct et à part. Et non un simple mouvement politique, qui est une simple association.
Un parti politique n’est quand même pas une secte, ni une religion intolérante. Enfin, même l’interdiction de la double nationalité ( double allégeance, double appartenance à un pays ), dans de nombreux pays, est appliquée de façon plus humaine, que la manière Bédié- Guikahué.
Pour terminer une suggestion à Adjoumani et consorts : on sait que vous aimez encore Bédié, on sait aussi que vous savez bien qu’en attaquant Guikahué , c’est Bédié qui est visé, mais ne faut-il pas cesser de perdre votre temps à attaquer Guikahué , en croyant qu’il est encore possible d’arranger les choses ? Bientôt Ouattara et Bédié vont eux-mêmes s’attaquer directement. Ne croyez pas trop à ceux qui disent qu’ils vont se rencontrer et s’entendre sur le dos de Guikahue et le dos de ceux qui les divisent ….Même si c’est le cas, retenez que Banny, Kkb et autres ont été pardonnés. Vous le serez vous également, car vous n’avez pas fait des choses plus graves qu’eux, qui n’ont jamais été exclus du Pdci- Rda, alors qu’ils se seraient auto exclus, en violant des résolutions prises à un congrès de soutenir le candidat Ouattara. Vous on vous reproche simplement d’être pressé, car dans le fond, le Pdci et Bédié ont bel et bien endossé l’accord politique de création du parti unifié. Alors ….

Write A Comment