Dans un document parvenu à mon adresse, des communicants répondent aux allégations de Monsieur Said Penda. Ils dénoncent les agissements d’un prétendu journaliste ! Ambiance !!! 

 » Le samedi 6 Novembre 2021, un prétendu journaliste répondant au nom de Said Penda a fait une publication sur le réseau social Facebook en attaquant Messieurs Sylvestre Bailly (société Afrique Pesage) et Lanciné DIABY (Fonds d’Entretien Routier). Pire, il persiste et signe en faisant une deuxième publication aujourd’hui, dimanche le 7 novembre 2021 aussi bien injuste et dégradante puisqu’il accuse ouvertement les personnes en question de détournement des fonds publiques.

En effet, la publication en question de Monsieur Said Penda déshonore le métier du journalisme dont il se réclame, car il a tenu des propos qui portent atteinte à la réputation des personnes citées et à leurs entreprises respectives et cela sans preuve aucune ni même d’entretiens avec leurs représentants.

En particulier, M. Sylvestre Bailly n’est pas le mandataire social d’Afrique Pesage Côte d’Ivoire et le sujet de la dette évoquée par Said Penda est bien d’ordre opérationnel. Dans sa démarche néfaste, ce dernier préfère inventer des histoires sur une thématique tout à fait normale dans la vie des entreprises : lors de son exploitation, il est tout à fait normal qu’une entreprise dispose de créances sur des tiers tout comme de dettes de la part des tiers.

 

 

 

Au demeurant, nous n’avons eu aucun contact ni de près ni de loin avec Said Penda et nous nous ne reconnaissons absolument pas dans ses propos qui sont de la pure diffamation. De tels propos sont passibles d’une condamnation : nous nous réservons le droit de saisir les instances compétentes pour traduire en justice l’auteur de ces propos et pour lui réclamer dommages et intérêts. »

 

 

NB : voilà qui est bien clair ! Ce qui est dit est dit ! Les écrits de Said Penda visant à faire du chantage et à croire qu’il a des dossiers contre Diaby, traduisent une volonté de négocier , mais surtout de mettre la pression sur les juges , pour préparer une partie de ses soutiens , à dénoncer une injustice face à la condamnation implacable qui le guette pour diffamation et calomnie. Mais la diversion ne passera pas.

 

 

 

Justice Konan .

Write A Comment