La rupture attendue et même imminente entre l’Udpci et le Rhdp à la faveur du prochain réaménagement technique du gouvernement en vue de pourvoir les postes de ministres des affaires étrangères et de la culture et de la francophonie, vient d’être retardée par le communiqué du parti de Albert Toikeuse Mabri, rendu public le samedi 2 mai 2020.