A peine 24 heures après l’inhumation du Premier Ministre Hamed Bakayoko, et au moment où la douleur des Ivoiriens reste encore vive, ce cynique instrument de propagande du PDCI-RDA n’a pas trouvé mieux que de s’attaquer à la personne du Ministre des Affaires Présidentielles, Ministre de la Défense par intérim.
Sur quels fondements objectifs peut-on douter de la capacité du Ministre des Affaires Présidentielles à assurer la défense des Ivoiriens ?
La vacuité et l’approximation de l’argumentation de l’auteur laissent très peu de doute quant aux desseins inavoués de cet article.
Le Nouvel Réveil se risquerait-il à s’engager dans la honteuse campagne médiatique orchestrée par Guillaume Soro alias @ChrisYapi4 et ses acolytes à laquelle on assiste sur les réseaux sociaux depuis un certain temps contre « Photocopie » ?
Quand on s’est délecté de la plume de Noël X Ebony, on ne peut qu’être légitimement déçu face à autant de légèretés, une déception teintée de colère.
Il a été dit dans ce pays que le ministère de l’Intérieur était une toge trop ample pour Hamed Bakayoko. Au final, à date, il s’est avéré l’un des meilleurs ministres de l’Intérieur de l’histoire de notre pays.
L’observateur avisé percevra aisément que le but ultime de l’auteur de cet article et de ses commanditaires est d’essayer de ruiner le contrat de confiance entre le Président Ouattara et son peuple.
Que de vaines ambitions car, en réalité, les Ivoiriens ne sont pas dupes. Ils se souviennent qu’en 2011, le Président Ouattara prenait les rênes d’un pays exsangue, avec un dispositif sécuritaire et de défense en totale déliquescence. Aujourd’hui, avec la mise en œuvre de la loi de programmation militaire, notre armée a fière allure. Plus républicaine et citoyenne, elle accomplit ses missions avec efficacité, dévouement et loyauté.
Les Ivoiriens se souviennent aussi que Maurice Kacou Guikahué fut un excellent ministre de la Santé au point de confondre en 1998, les caisses de l’Etat et les poches de sa blouse.
Ils se souviennent que Henri Konan Bédié fut un excellent Président de la République, Chef suprême des armées, au point de recevoir de la part des soldats, un merveilleux cadeau de Noël en 1999.
Après avoir vainement tenté d’opposer les hauts cadres du RHDP entre eux, le Ministre Téné Birahima Ouattara est devenu la cible expiatoire de Guillaume Soro alias @ChrisYapi4 et sa bande assassine et mortifère. Le nom du Ministre des Affaires Présidentielles est devenu un fonds de commerce politique. L’ivresse de la haine et de la détestation gratuites se déverse sans discontinuité sur sa personne, sans mesure, ni limite. La perfidie et le machiavélisme sont érigés en stratégie politique. Soro, le visage le plus hideux de la noirceur humaine. Hélas !
Le plus vieux parti de notre pays, le PDCI-RDA créée par Félix Houphouët Boigny, fut-il en chute libre et si estropié qu’il soit tenu de tisser des alliances aux allures de parjure, veut-il franchir le Rubicon au point de se nourrir des énergies négatives servies et distillées par Guillaume Soro alias @ChrisYapi4 sur les réseaux sociaux ?
Dans un contexte pareil, comment analyser cette sortie du Nouveau Réveil autrement qu’une forme de connivence et de complicité coupable d’avec Guillaume Soro alias @ChrisYapi4 ?
A la vérité, le Ministre Téné Birahima fait peur à l’opposition politique qui n’a plus rien à proposer aux Ivoiriens. Un homme discret et de devoir qui reste un bouclier, un rempart indéfectible et impénétrable sur lequel le Président de la République peut compter en toute circonstance. Pour l’ébranler et le détourner de ses missions, il en faut certainement beaucoup plus que ces montages médiatiques grossiers et nauséeux.
Ce banquier de formation est membre du RDR depuis sa création. Il a été de tous les combats de ce parti ainsi que de ceux du RHDP où il occupe des fonctions importantes au sein des organes de décision. C’est un élu de son parti ; après avoir été député et maire RDR de Kong, il est actuellement le Président du Conseil Régional du Tchologo pour le compte du RHDP.
A l’instar des autres cadres du parti, son parcours politique le légitime à exercer de hautes fonctions au sein de l’Etat ; son lien de sang avec le Président de la République ne saurait, en aucun cas, l’en disqualifier.
Le choix du Président de la République sur la personne du Ministre des affaires présidentielles n’est nullement anodin.
Le Ministre Téné Birahima est un technocrate rompu à la gestion des affaires de l’Etat. Acteur clé du dispositif de défense et de sécurité de notre pays depuis 2011, il bénéficie de la confiance totale du Président de la République.
Notre pays a tellement souffert du journalisme de la haine qu’il est grand temps que chacun prenne conscience de ses responsabilités face à l’histoire…si l’on veut éviter les erreurs du passé et construire une nation solide, unie et prospère.

Wilfrid Samson, un citoyen libre épris de paix

Write A Comment